Liens d'accessibilité

L’excès de sel tue


Trop de sel tue, du fait du lien entre l'excès de sodium et les maladies cardiovasculaires

Trop de sel tue, du fait du lien entre l'excès de sodium et les maladies cardiovasculaires

Plus de 99 % de la population adulte mondiale consomme près de deux fois la quantité de sel recommandée par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). Trop de sel - en particulier dans la sauce de soja, les ragoûts épicés et les aliments transformés - est un facteur de risque important pour les maladies cardiovasculaires.

Des chercheurs de l'Université Tufts, dans le Massachusetts, ont constaté que les adultes de 181 pays, pour lesquels des données étaient disponibles, avaient consommé en moyenne 3,95 grammes de sodium par jour en 2010, alors que l'OMS recommande qu’on se limite à 2 grammes par jour.

On attribue à cet excès de sel jusqu’à 1,65 million de décès par an. L'étude a noté que 40 % de ces décès surviennent chez des personnes de moins de 70 ans. La grande majorité des décès précoces étaient signalés dans des pays à faible revenu et à revenu intermédiaire.

Les pays où la consommation de sel serait la plus faible sont le Kenya, le Cameroun et le Gabon. Ce qui expliquerait en partie que le Kenya connait le plus faible taux de décès par maladies cardiaques et AVC.

Par contre, le taux de mortalité par maladies cardiovasculaires le plus élevé était signalé en Géorgie, avec près de 2.000 décès par million d'individus.

Les experts disent que près de 10 % de tous les décès attribués aux maladies cardio-vasculaires sont liés à une consommation excessive de sel.

L'auteur principal de l'étude, Dariush Mozzafarian, note que les taux d'accidents vasculaires cérébraux sont « énormes » en Chine, en Europe de l'Est et en Asie centrale.

L'étude sur la consommation mondiale de sel a été publiée dans le New England Journal of Medicine.

XS
SM
MD
LG