Liens d'accessibilité

L'Etat islamique revendique l'attentat à Sanaa


Des secouristes transportant le corps d'une victime à Sanaa (AP)

Des secouristes transportant le corps d'une victime à Sanaa (AP)

Pendant la prière hebdomadaire de midi, un kamikaze s'est fait exploser à la mosquée Badr, dans le sud de Sanaa, suivi d'un autre à l'entrée.

Plus d'une centaine de personnes ont péri vendredi dans des attentats suicide revendiqués par le groupe djihadiste État islamique (EI) contre deux mosquées à Sanaa, les attaques les plus sanglantes depuis la prise de la capitale du Yémen par la milice chiite fin janvier.

Pendant la prière hebdomadaire de midi, un kamikaze s'est fait exploser à la mosquée Badr, dans le sud de Sanaa, précise l'Agence France Presse (AFP). L'explosion a été suivie d'un eautre à l'entrée de ce même lieu de culte au moment où les fidèles prenaient la fuite, selon des témoins. Un troisième kamikaze a attaqué une mosquée du nord de la capitale, ajoute l'A.

XS
SM
MD
LG