Liens d'accessibilité

Les Touaregs de la CMA approuvent l'accord de paix


(VOA)

(VOA)

Mais la CMA n'assistera pas à la cérémonie de signature prévue vendredi à Bamako.

ALGER, 13 mai (Reuters) - La Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA), formée des principaux groupes rebelles touaregs du nord du Mali, a annoncé son intention d'approuver l'accord de paix adopté en mars par les autorités maliennes et des mouvements pro-gouvernementaux, mais n'assistera pas à la cérémonie de signature prévue vendredi à Bamako.

La CMA, qui réunit le Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA), le Haut Conseil pour l'unité de l'Azawad (HCUA) et le Mouvement arabe de l'Azawad (MAA), avait indiqué en mars que cet accord de paix et de réconciliation intermalien, conclu sous l'égide de l'Algérie, ne répondait pas à ses exigences.

Les négociations ont en outre été affectées par les combats qui ont opposée en avril la CMA à des milices pro-gouvernementales. Bamako et les médiateurs internationaux, selon lesquels l'accord est essentiel pour écarter le risque de reprise de la guérilla islamiste, ont depuis accentué leurs pressions.

"La Coordination des mouvements de l'Azawad informe l'opinion publique nationale et internationale de sa décision de parapher le document du 1er mars 2015 issu du processus d'Alger pour honorer les engagements antérieurement pris", dit Moussa Ag Acharatoumane, porte-parole de la CMA, dans un communiqué. "Quant à la date du 15 mai 2015, arrêtée pour la signature proprement dite et fixée sans avoir consulté la CMA, elle n'engage pas celle-ci qui, d'ores et déjà, informe qu'elle ne sera pas présente", ajoute-t-il.

Les séparatistes touaregs du nord du Mali se sont alliés en 2012 aux islamistes qui se sont emparés de la moitié nord du pays avant d'en être chassés par les forces françaises de l'opération Serval, lancée en janvier 2013.

XS
SM
MD
LG