Liens d'accessibilité

Les survivants du virus à Ebola souffrent de nombreuses séquelles, selon l'OMS


Une petite libérienne qui a survécu au virus à Ebola à Monrovia (AP)

Une petite libérienne qui a survécu au virus à Ebola à Monrovia (AP)

Davantage d'attention devait être accordée notamment aux soins pour les femmes enceintes et les enfants, qui sont les plus vulnérables à la maladie, affirme l'OMS.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) affirme que de nombreux survivants d'Ebola souffrent de problèmes physiques et psychologiques, et auront besoin d'aide pour se remettre des séquelles du virus.

Suite à une rencontre au siège de l'OMS, à Genève, des experts ont convenus que davantage d'attention devait être accordée notamment aux soins pour les femmes enceintes et les enfants, qui sont les plus vulnérables à la maladie.

Selon Margaret Harris, conseillère technique à l’OMS, la norme actuelle de soins pour les enfants ne fonctionne pas et doit être changée.

Les survivants, souligne-t-elle, continuent d’avoir des problèmes physiques, en particulier des douleurs musculaires et articulaires, des maux de tête et des problèmes de vision.

Il est essentiel de suivre les enfants qui ont guéri d’une infection au virus à Ebola, également pour des raisons psychologiques, a-t-elle ajouté.

XS
SM
MD
LG