Liens d'accessibilité

Les Suédois attendent deux à trois fois moins de migrants en 2016


Alors qu'en octobre la Suède recevait jusqu'à 10.000 demandes d'asile par semaine, ce nombre est tombé à 500 actuellement.

Alors qu'en octobre la Suède recevait jusqu'à 10.000 demandes d'asile par semaine, ce nombre est tombé à 500 actuellement.

La Suède a estimé qu'elle devrait recevoir cette année environ deux à trois fois moins de demandeurs d'asiles cette année en raison de la fermeture des frontières dans les Balkans barrant l'accès à l'Europe du Nord.

Après 163.000 demandes d'asile en 2015, l'Office des migrations en attend aux alentours de 60.000 en 2016. Sa prévision va de 40.000 à 100.000, alors qu'elle allait en février de 70.000 à 140.000.

"Nous voyons chaque jour comment des gens quittent la Turquie pour arriver en Suède ou traversent la mer pour atteindre l'Italie, mais ils n'atteignent pas la Suède en ce moment", a déclaré dans un communiqué le directeur administratif de l'Office, Mikael Ribbenvik.

"Ce qui rend si difficile pour les demandeurs d'asile de se déplacer en Europe aujourd'hui est surtout que la route ouest des Balkans est complètement fermée, et le nouvel accord de l'UE avec la Turquie", a-t-il ajouté.

La Suède elle-même a pris des mesures pour endiguer un flux d'immigration historique, instaurant le 4 janvier des contrôles d'identité systématiques pour les passagers des bus, trains et ferries venus du Danemark.

La prévision centrale de 60.000 se fonde sur un scénario où l'Europe "s'ouvre quelque peu" au cours de l'année, et où les migrants trouvent "d'autres chemins que la route ouest des Balkans".

"La crise internationale des réfugiés n'est pas finie", d'après l'Office des migrations, pays qui se dit "confronté à des défis considérables, sachant à la fois le nombre de demandeurs d'asile qui seront amenés à rester en Suède ou dont le dossier sera rejeté".

Avec AFP

XS
SM
MD
LG