Liens d'accessibilité

Les Shabaab s’emparent d’une base ougandaise de la mission de l'Union africaine en Somalie


Des militants d'Al Shaabab

Des militants d'Al Shaabab

Les islamistes ont attaqué mardi Janale, dans la région de Basse-Shabelle, et se sont emparé temporairement d’une base ougandaise de la mission de l'Union africaine dans le Sud du pays.

L’Amisom a indiqué avoir subi des pertes sans donner de bilan précis.

Les combattants d’Al Shabaab ont utilisé une voiture bourrée d'explosifs pour faciliter leur entrée dans le camp, avant de viser les soldats, d’après l'Amisom qui ajoute que ses troupes ont effectué un retrait tactique, après la première attaque au véhicule piégé, se sont regroupées et ont repris le contrôle de la base.

La force africaine était en train "d'évaluer le nombre de tués et l'étendue des dégâts". Un porte-parole avait, plus tôt, indiqué à l'AFP qu'environ 150 soldats ougandais étaient basés dans le camp de Janale.

Des habitants ont fait état de dizaines de tués dans les rangs de l'Amisom, affirmant qu’Al Shabaab avait pris dans la matinée la base désertée par les troupes.

Un autre témoin a indiqué avoir vu 20 cadavres de soldats africains et a ajouté que les combattants d’Al Shabaab s'étaient "emparé des armes et des munitions".

Un porte-parole d’Al Shabaab a expliqué que cette attaque avait été menée "en représailles" au meurtre, par des soldats ougandais de l'Amisom, de sept civils qui participaient à un mariage en juillet dernier.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG