Liens d'accessibilité

30 nouveaux migrants retrouvés morts au Sahara


Des migrants transpotés dans un camion dans le village d'Agadez, en plein désert de Sahara, Niger, se dirigeant vers la Libye, le 25 mai 2015.

Des migrants transpotés dans un camion dans le village d'Agadez, en plein désert de Sahara, Niger, se dirigeant vers la Libye, le 25 mai 2015.

Il s’agit des restes humains présents sur le site depuis plusieurs mois dans le Sahara, selon l’Organisation internationale pour les Migrations (OIM).

Les corps de 18 autres migrants morts d'épuisement et de soif après avoir perdu leur chemin dans une tempête de sable ont été aussi retrouvés. L’OIM qui fait l’annonce, indique les victimes étaient parties d'Arlit en direction de l'Algérie.

Les 18 migrants seraient morts autour du 3 juin. Les 30 autres décès sont plus anciens et les restes ont été découverts près de Dirkou, au nord-est d'Agadez, sur la route vers la Libye, a précisé l'OIM à Genève dans un communiqué.

Pour les migrants, "le Sahara peut être aussi meurtrier que la Méditerranée mais beaucoup de ces décès ne sont pas connus. Il n'y a pas d'opération de secours dans le Sahara", avait commenté le directeur de l'OIM, le général William Lacy.

L'OIM estime que près de 100.000 migrants vont se lancer cette année dans la traversée du Sahara et que plusieurs centaines pourraient y trouver la mort.

Les autorités nigériennes ont fourni, depuis janvier, une assistance à 5.100 migrants, a souligné l'OIM.

XS
SM
MD
LG