Liens d'accessibilité

Les responsables sanitaires, à la recherche de la peste à Madagascar


En ce qui concerne la peste, la contamination de rat à rat se fait par l'intermédiaire de leurs puces

En ce qui concerne la peste, la contamination de rat à rat se fait par l'intermédiaire de leurs puces

A Madagascar, des cas suspects de peste ont été signalés. Les média attribuent déjà une quarantaine de morts à cette maladie, qui a tendance à se développer chaque année à la même période sur la Grande Ile, généralement entre octobre et avril.


En 2012, Madagascar est devenu le pays le plus lourdement touché au monde par la peste, qui y sévit depuis plus d’un siècle, selon les données de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), partenaire du ministère malgache de la Santé publique dans la mise en œuvre d’une politique nationale de lutte contre la peste.

Pour faire le point de la situation, Morgane Guirriec a joint le Professeur Christophe Rogier, directeur de l’Institut Pasteur de Madagascar. Selon le Dr Rogier, plusieurs missions conjointes de l’institut, de l’OMS et des autorités sanitaires malgaches ont été déployées à travers l’île pour enquêter sur des cas suspects de peste bubonique et pulmonaire. Le but étant de confirmer s’il s’agit bel et bien de cas de peste, et alors d'intervenir pour détecter les cas et empêcher que la maladie n’atteigne d’autres Malgaches, a ajouté le médecin.

En octobre, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et les autorités pénitentiaires malgaches ont lancé une campagne de dératisation dans la prison d’Antanimora, à Antananarivo, qui abrite 3.000 détenus. Et ce pour juguler la peste parmi les prisonniers.

Toujours selon le Dr. Rogier, la peste sévit également en République démocratique du Congo (RDC), mais elle est mieux détectée à Madagascar.
XS
SM
MD
LG