Liens d'accessibilité

Les rebelles touaregs du Mali voient des médiateurs à Alger


Des rebelles touaregs dans le nord du Mali (Reuters)

Des rebelles touaregs dans le nord du Mali (Reuters)

De source touarègue au fait des discussions, on indiquait que les consultations en cours à Alger cette semaine avaient été engagées à l'initiative de l'Algérie.

DAKAR/BAMAKO (Reuters) - Les rebelles touaregs du nord du Mali ont déclaré jeudi qu'ils rencontraient des médiateurs algériens, à Alger, concernant les conditions de l'accord préliminaire de paix qu'ils ont rejeté au mois de mars.

L'accord, élaboré au fil de huit mois de pourparlers, vise à en finir avec des décennies de rébellion dans le nord du Mali. Il a été signé par le gouvernement de Bamako début mars mais, après consultation avec leurs partisans, les rebelles ont estimé qu'il n'allait pas assez loin sur l'octroi de l'autonomie à la région du Nord malien, qu'ils appellent Azawad.

De source touarègue au fait des discussions, on indiquait que les consultations en cours à Alger cette semaine avaient été engagées à l'initiative de l'Algérie et visaient à dégager une mouture acceptable de la proposition de paix originelle.

Mais Attay Ag Abdallah, un responsable de la CPA (Coalition du peuple pour l'Azawad), l'une des cinq organisations de la coalition rebelle, a déclaré jeudi que l'Algérie rejetait jusqu'à présent leur demande d'amender l'accord de paix. Alger, de son côté, presse la coalition rebelle de signer l'accord, déclarait un diplomate en poste à Bamako.

XS
SM
MD
LG