Liens d'accessibilité

Les quatre assaillants de Garissa, tous des Kényans


Une foule chante lors d'un concert de commémoration des victimes de l'attaque de l'université de Garissa, le 14 avril 2015.

Une foule chante lors d'un concert de commémoration des victimes de l'attaque de l'université de Garissa, le 14 avril 2015.

C’est du moins ce qu’indique le Daily Nation, le plus gros tirage de la presse nationale.

Ces quatre assaillants ont été tués par les unités d'intervention kényanes. Jusqu'ici, seul un d’entre eux a été officiellement identifié.

Il s’agirait d’un Kényan d'ethnie somali, originaire de Mandera, ville du nord-est kényan frontalière avec la Somalie, et diplômé en droit de l'université de Nairobi.

Les trois autres, seraient eux aussi Kényans, a en croire des sources qui ont gardé l’anonymat au sein des services de renseignement. Ils seraient originaires de Mombasa, principal port d'Afrique de l'Estet de la région de Bungoma, près de l'Ouganda.

Aucune confirmation officielle n'a pu être obtenue.

Si leur nationalité Kenyane venait à être confirme, cela démontrerait les capacités de recrutement des islamistes somaliens d’Al Shabab et la radicalisation d'une partie de la jeunesse kenyane.

L'attentat contre l'université de Garissa a fait 148 morts le 2 avril au Kenya.

XS
SM
MD
LG