Liens d'accessibilité

Les opérations de lutte contre le groupe Etat Islamique s'intensifient dans l'est de l'Afghanistan


ISIS Afghanistan

ISIS Afghanistan

L'armée afghane soutenue par les forces américaines intensifie ses opérations contre l'organisation Etat islamique (IE) dans l'Est du pays depuis le sanglant attentat qui a fait 80 morts samedi à Kaboul.

L'opération "Shaeen", "Aigle" en dari (l'un des deux langues officielles d'Afghanistan), qui engage des moyens terrestres et aériens, se concentre sur les districts de Achin et Kot, dans la province de Nangarhar, où l'EI a établi ses principales bases pour tenter d'asseoir son contrôle sur cette zone frontalière du Pakistan, selon des sources militaires.

Le ministère de la Défense a annoncé aujourd'hui que l'armée était sur le point de briser la résistance de Daech (acronyme arabe de l'EI) dans cette région où les combattants islamistes ont fait leur apparition en 2014.

"Comme nous l'avions promis nous allons abattre Daech. Nous avons déployé des commandos supplémentaires de l'armée dans la zone, soutenus par des frappes aériennes américaines. Les opérations se sont intensifiées ces derniers jours, de vastes régions du district de Kot ont été nettoyées, des dizaines de combattants tués, dont leur commandant Saad Emarati" a déclaré le porte-parole du ministère Mohammad Radmanish, joint par téléphone à Jalalabad, la grande ville de l'Est.

"On leur donne une bonne leçon pour les crimes qu'ils ont commis. Si Dieu le veut, la fin de Daech au Nangarhar est proche", a-t-il ajouté.

Un double-attentat suicide revendiqué par Daech samedi à Kaboul a fait 80 morts et 231 blessés parmi la minorité hazara chiite.

Un photographe de l'AFP présent dans le district de Kot a confirmé aujourd'hui l'avancée des forces afghanes qui ont saisi de nombreux postes, camps d'entraînement et cours de justice ornées du drapeau noir de l'EI.

Un porte-parole provincial du Nangarhar, Attaullah Khogyani, a affirmé que Saad Emarati figurait parmi les 120 combattants de Daech tués lundi lors d'opérations qui ont redoublé d'intensité contre le district de Kot.

Selon cette source, Saad était un ancien commandant taliban de la province du Logar (sud de Kaboul) qui a fait allégeance à l'EI en 2015 pour en devenir l'un des principaux responsables dans la région. Sa mort représenterait un sérieux revers pour le groupe dans l'est de l'Afghanistan.

Avec AFP.

XS
SM
MD
LG