Liens d'accessibilité

Les motifs du tueur de Fort Hood restent à déterminer


Selon le General Mark Milley (c.), l'enquête se poursuit pour comprendre ce qui a pu motiver Ivan Lopez

Selon le General Mark Milley (c.), l'enquête se poursuit pour comprendre ce qui a pu motiver Ivan Lopez

Les enquêteurs veulent savoir si les 4 mois de service d'Ivan Lopez comme tireur en Irak, en 2011, ont éventuellement contribué à son acte.

Les enquêteurs sont toujours à la recherche d’indices sur les motivations du soldat Ivan Lopez qui a tué par balles trois personnes et fait 16 blessées mercredi dans la base militaire de Fort Hood au Texas. Le tireur, âgé de 34 ans, s’est suicidé avec son arme.

Les enquêteurs veulent savoir si ses 4 mois de service comme tireur en Irak en 2011 ont éventuellement contribué à son acte. Le responsable civil de l'armée de terre, John McHugh, a confié au Sénat ce jeudi que le tireur n'était pas directement sur la ligne de front en Irak. Il a ajouté qu’il a été vu par un psychiatre le mois dernier et n'a montré aucun signe de violence.

D’autre part « aucune indication » ne montre que le tireur est lié à des organisations extrémistes, si l’on en croit le commandant de la Base de Fort Hood, le lieutenant-général Mark Milley.

Selon les média, il se pourrait qu’une altercation avec d'autres militaires puisse avoir été à l'origine de la fusillade, mais ces informations restent à confirmer.

Fort Hood a déjà été le théâtre d'une fusillade en 2009. Treize personnes avaient été tuées et plus de 30 autres blessées quand un psychiatre de l'armée avait ouvert le feu sur le personnel. Le Pentagone a ordonné une sécurité renforcée dans toutes les bases américaines après cette nouvelle fusillade à Fort Hood.
XS
SM
MD
LG