Liens d'accessibilité

Los Angeles: les mosquées ouvrent leurs portes au grand public


Cette Journée patronnée par le Conseil de la Shura islamique du sud de la Californie vise à combattre l'islamophobie qui persiste aux États-Unis.

Pour la 12ème année consécutive, les mosquées de la ville de Los Angeles, en Californie, ont ouvert leurs portes aux croyants de toutes confessions. Cette Journée patronnée par le Conseil de la Shura islamique du sud de la Californie vise à combattre les stéréotypes vis-à-vis des musulmans et l'islamophobie qui persistent aux États-Unis plus d'une décennie après les attentats du 11 septembre 2001.

Dimanche 27 octobre. Normalement, c’est jour d’adoration pour la majorité des chrétiens de Los Angeles. Mais c’était aussi le jour où les dirigeants musulmans de la ville ont invité le public à ce qu’ils appellent une Journée Mosquée Porte Ouverte. Il s’agissait de permettre à tous les visiteurs de pénétrer dans leurs lieux d’adoration, leurs mosquées, observer et poser des questions.

Un visiteur qui se fait appeler Steve avait un but précis.



« Je veux tout simplement discuter des maux de l’islam. Et ils sont nombreux. Le Coran, en fait, justifie, il sanctifie même la haine, la violence et le meurtre. »

Ce à quoi répond une musulmane américaine, Amaani Shams.

« L’ignorance existe encore et c’est dommage. Il me semble que l’Amérique, en général, a grandi dans sa compréhension des pratiques de l’islam et des gens qui se disent musulmans. Mais il y a toujours ceux-là qui encouragent la haine facile envers les communautés musulmanes. »

Certains pensent que ces gens sont influencés par ce qu’ils voient dans les médias. De son côté, un membre du Centre islamique du sud de la Californie répondant au nom de Saleh Kholaki suggère que les musulmans d’Amérique sont idéologiquement modérés et différents des musulmans radicaux vivant dans d’autres pays. Il voit plus de similitudes que de différences entre les musulmans et les non-musulmans aux États-Unis.

XS
SM
MD
LG