Liens d'accessibilité

Les monnaies des puissances émergentes, dans la tourmente


Dans plusieurs pays émergents, dont l'Inde, l'Indonésie et le Brésil, la fuite des capitaux reprend

Dans plusieurs pays émergents, dont l'Inde, l'Indonésie et le Brésil, la fuite des capitaux reprend

Pendant que la Grèce peine à rétablir ses finances, les monnaies de plusieurs pays émergents, dont l’Inde, l’Indonésie et le Brésil notamment, subissent des accès de faiblesse, les capitaux étrangers fuyant.

Vendredi, le gouvernement indonésien a annoncé des mesures pour enrayer la baisse de la roupie et de la Bourse.

A l’origine de la glissade de la devise: le ralentissement de la croissance, la flambée de l’inflation et l’accroissement du déficit courant. La semaine dernière, 500 millions de dollars ont fui la bourse de Jakarta. Parmi les mesures adoptées : une hausse des taxes sur les voitures de luxe, la réduction des importations de pétrole et de nouvelles incitations aux investissements.

Mais selon l’économiste Fauzi Ichsan de HSBC, ce n’est pas assez. « Certes, ces mesures permettront de stimuler les exportations et les investissements directs étrangers, mais c'est pour le long terme. Une fois mise en œuvre, cette politique aura un impact dans 3 à six mois au plus tôt, de sorte que le problème immédiat n’est pas résolu, à savoir les pénuries de liquidité en dollars sur le marché des changes » explique M. Ichsan.

A l’origine de la fuite des capitaux de l’Indonésie : la politique monétaire de la Fed, la banque centrale américaine. Les opérateurs sont d’avis que la Fed va mettre fin à sa politique accommodante. Si elle cesse d’imprimer des dollars avec abandon, comme elle le fait depuis la crise de 2007, les taux d’intérêt vont remonter. C’est ce qui encourage les investisseurs à libérer des fonds investis jusqu’à présent à l’étranger, où leur rendement était meilleur.

Entre-temps en Inde, la roupie indienne a franchi un nouveau record à la baisse face au dollar. Depuis le début de l'année, elle a perdu près de 20 % face au dollar
L’Asie du Sud pourrait-elle connaitre une nouvelle crise des devises, similaire à celle des années 1990 ? L’analyste Andrew Colquhoun de l’agence de notation Fitch Rating à Hong Kong, ne s’alarme pas. « L'Indonésie est dans une position plus forte aujourd'hui qu'elle ne l'était en 1996 ou 1997 », explique M. Colquhoun.
XS
SM
MD
LG