Liens d'accessibilité

Les mines de platine, toujours paralysées en Afrique du Sud


Des mineurs manifestant près de la mine de Lonmin à Rustenburg en Afrique du Sud

Des mineurs manifestant près de la mine de Lonmin à Rustenburg en Afrique du Sud

La grève qui paralyse les trois principaux producteurs mondiaux de platine en Afrique du Sud devrait se poursuivre, les négociations avec le syndicat des travailleurs de mines et du bâtiment (ACMU) ayant été ajournées. C’est ce qu’a indiqué le ministère sud-africain du Travail, en précisant que les négociations reprendraient la semaine prochaine.

Le débrayage, qui a commencé jeudi, implique jusqu’à 100.000 travailleurs, qui réclament un salaire de base d’environ 1.200 dollars.

Une porte-parole de la mine de Lonmin, Sue Vey, a précisé que la grève coûte à sa compagnie 4,5 millions de dollars de manque à gagner chaque jour. La société Implats estime que l’AMCU cherche à plus que doubler le salaire des mineurs. Pour Lonmin, ces exigences sont insoutenables.

Cette grève intervient après celle de 2012, menée par l’AMCU, et durant laquelle 34 mineurs grévistes ont été abattus par la police. Le gouvernement veut organiser au plus vite des négociations entre le patronat et le syndicat pour tenter de trouver une solution, a dit un porte-parole du ministère sud-africain du Travail.
XS
SM
MD
LG