Liens d'accessibilité

Les islamistes dénoncent des tentatives de fraude électorales au Maroc


Une femme quitte l'isoloir après avoir voté à Tifelt, Rabat, Maroc, le 4 septembre 2015.

Une femme quitte l'isoloir après avoir voté à Tifelt, Rabat, Maroc, le 4 septembre 2015.

Les islamistes du Parti justice et développement (PJD), à la tête du gouvernement de coalition marocain, ont demandé vendredi soir "l'intervention urgente" du ministère de l'Intérieur pour faire cesser les "abus" et tentatives de fraudes sur les élections législatives qui se sont déroulées le jour-même dans le pays.

Alors que les bureaux de vote fermaient leurs portes vers 19H00 locales (18H00 GMT), le PJD s'est dit "très inquiet des nombreuses informations faisant état des tentatives, par des agents d'autorité, d'influencer la volonté des électeurs", indique un communiqué de cette formation transmis à l'AFP.

Ces tentatives de fraude visent à "orienter le vote des électeurs vers un parti en particulier", affirme le PJD, en référence au Parti authenticité et modernité (PAM, libéraux), principal rival des islamistes au scrutin.

Le PJD appelle "le ministère de l'Intérieur à intervenir d'urgence pour arrêter ces abus afin de préserver la sécurité et l'intégrité du processus électoral", conclut le communiqué.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG