Liens d'accessibilité

Les frères Kouachi abattus lors de l’offensive de forces de sécurité françaises


Une élément des forces de l'ordre françaises

Une élément des forces de l'ordre françaises

Les deux frères Kouachi, présumés auteurs de l’attaque contre l’hebdomadaire satirique français et de l'une de la double prise d’otage, ont été abattus au cours de la contre-offensive lancée vendredi par les forces de sécurité françaises dans une zone industrielle de Dammartin-en-Goële, une petite commune à 40 km au nord-est de Paris.

Les forces de sécurité françaises ont lancé l'offensive contre les preneurs d’otages retranchés avec un otage dans les locaux de la petite imprimerie.

L’assaut a été retransmis en direct sur les chaines de télévisions.

Des détonations et des rafales ont été entendues. Des éléments bien armés étaient perçus sur des toits de maison des alentours près du lieu où Chérif et Saïd Kouachi, 32 et 34 ans, s’étaient retranchés avec des otages.

D’après des témoignages, les deux frères sont sortis de leur cachette avec des armes et ont tiré sur les forces de l’ordre avant d’être abattus par la riposte.

Des otages ont été libérés après l'assaut des forces de l'ordre.

L'assaut a été donné peu avant 16H00 GMT, quasi simultanément à un autre assaut des forces de police à Paris pour mettre fin à une seconde prise d'otages dans un supermarché juif. Plusieurs otages ont été libérés, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Les forces de l’ordre L'assaut a été donné vendredi contre un supermarché juif dans l'est parisien où un homme avait pris plusieurs personnes en otage, et plusieurs d'entre eux ont été libérés, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Après plusieurs détonations, des policiers ont pénétré dans le magasin. Plusieurs otages sont sortis peu après, ont constaté des journalistes de l'AFP.

XS
SM
MD
LG