Liens d'accessibilité

Les forêts d’Afrique de l'Ouest pourraient être idéales pour le stockage du carbone


Les crédits carbones pourraient décourager les coupes sauvages en Afrique de l'Ouest, telle que ce site en Sierra Léone

Les crédits carbones pourraient décourager les coupes sauvages en Afrique de l'Ouest, telle que ce site en Sierra Léone

Selon une étude récente, les forêts tropicales d’Afrique de l'Ouest pourraient être des endroits idéaux pour le stockage de carbone, et à ce titre, pourraient rapporter gros aux populations. Michelle Greve, professeur de sciences végétales à l'Université de Pretoria, explique que de nouveaux travaux menés par son équipe montrent les multiples avantages du reboisement. Il permet non seulement de piéger les gaz à effet de serre, mais appuie les économies nationales à travers la vente de crédits carbone.

Dans une interview avec Ricci Shryock de la Voix de l’Amérique (VOA), Mme Grève a rappelé que ces dernières années, le couvert forestier en Afrique de l’Ouest a considérablement diminué, ce qui a d'importantes implications sociales, environnementales et économiques. Parmi les facteurs contribuant à cette baisse : l'absence de financements adéquats et facilement accessibles pour appuyer la gestion durable des forêts (GDF).

Mais la vente de crédits carbone peut relancer le potentiel de séquestration de carbone dans les écosystèmes, fait valoir l’experte. Au Sénégal par exemple la forêt classée de Patako fait aujourd’hui l’objet d’un projet de crédit carbone, ce qui a permis entre autre l'inventaire forestier, la collecte de données de biomasse et la cartographie des formations végétales, tout en encourageant les plantations d’arbres.

Les petits exploitants et les communautés qui entreprennent la majeure partie des activités forestières et jouent un rôle important dans le développement rural et la réduction de la pauvreté, sont les premiers concernés par le reboisement, fait valoir Mme Greve.

Pour les femmes plus spécifiquement, la forêt est une importante source de revenus. En plantant des espèces locales, notamment d’arbres fruitiers, elles peuvent gagner de l’argent, et améliorer la nutrition de leurs familles, ajoute-t-elle.

Les projets de stockage de carbone peuvent souvent vendre des crédits carbones sur le marché, tout en permettant l’essor de la faune et de la flore, s’ils se font de manière écologique.

Néanmoins, Mme Grève a également averti que si le stockage du carbone est l’un des moyens de lutter contre le changement climatique, il reste imparfait.
XS
SM
MD
LG