Liens d'accessibilité

Les forces libyennes consolident leurs positions à Syrte face au groupe de l'EI


Un combattant des forces libyennes et un membre de l'ONU courent pour se protéger avec un autre combattant tout en portant sur son dos un homme lors de la bataille contre le groupe État islamique à Syrte, Libye, le 31 juillet 2016.

Un combattant des forces libyennes et un membre de l'ONU courent pour se protéger avec un autre combattant tout en portant sur son dos un homme lors de la bataille contre le groupe État islamique à Syrte, Libye, le 31 juillet 2016.

Les forces libyennes consolidaient mercredi leurs positions conquises dans le fief du groupe Etat islamique (EI) de Syrte avec l'aide des raids américains, mais faisaient face dans leur progression aux snipers et aux mines posées par les jihadistes, selon un responsable.

"Nos forces poursuivent leurs progression et tentent de consolider leurs gains, sous le couvert des frappes continues de l'aviation américaine qui ont donné un élan à l'offensive" pour reprendre Syrte, a déclaré à l'AFP Reda Issa, porte-parole des forces du gouvernement d'union nationale (GNA) qui combattent les jihadistes.

Les troupes "font face aux snipers et aux mines dans différents secteurs de Syrte", située à 450 km à l'est de Tripoli, a-t-il ajouté. Les frappes américaines, "avec leur degré de précision, vont aider à anéantir des cibles entre les maisons qui sont difficiles à atteindre par nos hommes".

L'aviation militaire américaine a effectué lundi et mardi sept frappes contre des positions de l'EI à Syrte à la demande du GNA dont les forces peinent à reconquérir cette ville tombée aux mains des jihadistes en juin 2015.

M. Issa n'a pas indiqué si d'autres raids avaient eu lieu mercredi.

A la faveur d'une offensive lancée le 12 mai pour reprendre Syrte, les forces du GNA sont entrées le 9 juin dans la cité et assiègent depuis les jihadistes. Elles ont toutefois été ralenties par les contre-attaques de l'EI qui recoure aux francs-tireurs, aux voitures piégées et aux attentats suicide.

"Les armes efficaces et précises aideront sans doute à remporter la bataille", a dit le responsable libyen en allusion aux frappes américaines.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG