Liens d'accessibilité

Les faux médicaments, un fléau rappelle INTERPOL


Les faux médicaments se mélangeant aux vrais, les consommateurs sont fréquemment dans l'impossibilité de les identifier

Les faux médicaments se mélangeant aux vrais, les consommateurs sont fréquemment dans l'impossibilité de les identifier

Le Secrétaire Général d'INTERPOL, Ronald Noble, a appelé à une collaboration accrue pour lutter contre la criminalité pharmaceutique, suite à une récente opération à travers l'Afrique de l'Ouest qui a abouti à la saisie de près de 200 tonnes de médicaments contrefaits ou illicites d'une valeur d'environ 25 millions de dollars.

Parmi les pays africains où les faux médicaments constituent un fléau de santé publique : le Togo. Des initiatives sont mises en œuvre pour le combattre. En trois jours, à la fin mai, les autorités togolaises ont procédé à la saisie de plus de neuf tonnes de produits pharmaceutiques contrefaits, signale notre correspondante Kayi Lawson.


S'adressant à l'Assemblée générale de la Fédération européenne des associations et industries pharmaceutiques (EFPIA), M. Noble a déclaré que les dangers mondiaux posés par la contrefaçon de médicaments nécessitent des mesures à tous les niveaux.

« La vente de faux, contrefaits ou illicites de produits pharmaceutiques non seulement présente des risques pour la santé de millions de personnes chaque jour, mais aussi offre des possibilités pour les criminels de faire des profits énormes à faible risque » a déclaré, M. Noble, qui est cité dans un communiqué de l’agence de lutte contre la criminalité transnationale.
XS
SM
MD
LG