Liens d'accessibilité

Les Etats-Unis vont envoyer près de 200 soldats supplémentaires en Irak


La scène de l'attentat, dans le sud de Badgad, en Irak, le 6 mars 2016. Des douzaines de personnes ont perdu la vie dans cette attaque revendiquée par le groupe EI.

La scène de l'attentat, dans le sud de Badgad, en Irak, le 6 mars 2016. Des douzaines de personnes ont perdu la vie dans cette attaque revendiquée par le groupe EI.

Le secrétaire de la Défense, Ashton Carter, était à Bagdad. Il en a profité pour annoncer l'envoi de soldats supplémentaires en Irak pour combattre l'Etat Islamique.

Les Etats-Unis vont déployer des soldats supplémentaires en Irak pour soutenir les forces irakiennes dans leur lutte contre le groupe Etat islamique (EI), a annoncé lundi le secrétaire à la Défense Ashton Carter à Bagdad.

"Nous allons envoyer des forces supplémentaires", a déclaré M. Carter, en indiquant que des hélicoptères Apache allaient participer aux opérations de reconquête de Mossoul (nord), la deuxième ville du pays aux mains de l'EI.

Les renforts vont être d'environ 200 soldats supplémentaires, selon un haut responsable américain, ce qui portera le nombre de personnel militaire américain en Irak à plus de 4.000.

Washington dirige une coalition internationale qui mène des raids aériens, effectués par des avions ou des drones, contre les jihadistes de l'EI en Irak et en Syrie voisine. Les militaires américains en Irak ne participent pas directement aux combats mais entraînent et conseillent les forces irakiennes.

Les préparatifs pour la reconquête de Mossoul sont au coeur de la visite de M. Carter qui n'avait pas été annoncée.

Plus d'un an et demi après les premières frappes contre l'EI en août 2014 en Irak, l'administration américaine est de plus en plus optimiste sur le succès de la campagne antijihadistes.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG