Liens d'accessibilité

Les Etats-Unis sont "notre partenaire stratégique, pas notre ennemi", déclare le Premier ministre turc


 Le Premier ministre turcBinali Yildirim, 18 juillet 2016.

Le Premier ministre turcBinali Yildirim, 18 juillet 2016.

Le Premier ministre turc a appelé à éliminer les tensions avec Washington à un moment où les relations sont éprouvées par la demande d'Ankara d'extradition du prédicateur Fethullah Gülen.

Les Etats-Unis sont "notre partenaire stratégique, pas notre ennemi", a assuré samedi Binali Yildirim.

"Il peut y avoir des hauts et des bas entre deux pays", a dit M. Yildirim lors d'une conférence de presse, mais "nous devons éliminer (ce) qui détériore nos relations", a-t-il ajouté en référence au prédicateur musulman exilé aux Etats-Unis, que la Turquie accuse d'avoir ourdi le coup d'Etat raté du 15 juillet.

Ankara demande avec insistance l'extradition du "terroriste" à Washington, qui n'a pas montré d'empressement particulier à agir sur ce dossier. L'ex-imam de 75 ans, exilé volontaire aux Etats-Unis depuis 1999, a nié fermement toute implication dans le putsch avorté.

Mais la question de son extradition devrait être au coeur des entretiens la semaine prochaine à Ankara du vice-président américain Joe Biden -- le responsable occidental de plus haut niveau à se rendre en Turquie depuis le coup de force mené par une faction de l'armée.

M. Yildirim a confirmé la venue en Turquie d'une délégation technique pour des entretiens juridiques, lundi, quelques jours avant la visite de M. Biden dont la date précise n'a pas encore été annoncée.

"J'espère que cette procédure sera finalisée d'une manière favorable aux deux pays et que les questionnements au sujet de l'Amérique dans l'opinion publique turque seront levés", a dit le chef du gouvernement.

M. Yildirim a, avec le président Recep Tayyip Erdogan, surfé ces dernières semaines sur une puissante vague d'antiaméricanisme en Turquie.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG