Liens d'accessibilité

Les Etats-Unis saluent la mémoire de JFK


Le président Barack Obama (2e à g.), la première dame Michelle Obama (g.), l'ancien président Bill Clinton (3e à g.) et Hillary Clinton lors d’une cérémonie de dépôt de gerbe sur la tombe de Kennedy, mercredi 20 novembre 2013.

Le président Barack Obama (2e à g.), la première dame Michelle Obama (g.), l'ancien président Bill Clinton (3e à g.) et Hillary Clinton lors d’une cérémonie de dépôt de gerbe sur la tombe de Kennedy, mercredi 20 novembre 2013.

Le président Barack Obama a ordonné que tous les drapeaux soient mis en berne, en cette journée où les Américains célèbrent la mémoire de John F. Kennedy, président assassiné il y a 50 ans ce vendredi.

A 12h30 à Dallas au Texas, soit 18:30 TU, observation d’une minute de silence au moment-même où l’ancien président a été touché par les balles de Lee Harvey Oswald, son assassin – selon la Commission Warren.

Le président Obama a dit de John Kennedy qu’il était un « serviteur extraordinaire de l'Etat, un visionnaire et un sage idéaliste”.

Mercredi 20 novembre, M. Obama et l’ancien président Bill Clinton se sont rendus avec leurs épouses au cimetière national d’Arlington pour déposer une gerbe sur la tombe de l’illustre disparu.

Anniversaire de JFK.

Anniversaire de JFK.

Un témoin de l’assassinat de 1963 à Dallas, James Tague, ne se remet toujours pas de ce qu’il a vu ce jour-là:

"J’essaie toujours de me convaincre que j’étais bien là-bas…et que le président a été tué sous mes yeux. Ce n’est pas facile d’accepter tout à la fois. 50 ans après, j’y pense encore et je me demande si ça a bien eu lieu ».

John Kennedy n’était au pouvoir que depuis un millier de jours, et il n’avait que 46 ans quand il a été abattu dans une limousine décapotable à Dallas.

Un de ses admirateurs tient une exposition non loin de là, tentant de convaincre les gens qu’un seul homme armé, en l’occurrence Lee Harvey Oswald, ne pouvait pas être l’assassin du président. Oswald, pour rappel, a été lui-même abattu 2 jours après devant les caméras de la TV, par un autre individu alors qu’il était entre les mains de la police.

On ne saura jamais le mobile de son crime. Oswald était un ancien Marine, qui avait fait défection en Union soviétique en 1959, avant de revenir aux Etats-Unis en 1962.

"J’ai entendu beaucoup de faits nouveaux. Je les trouve intéressants parce que tout ce que j’ai lu ou vu semblait toujours indiquer qu’Oswald était le tireur et tueur, et je découvre maintenant qu’il y a d’autres versions », avoue le touriste Ed Hernandez.

Inutile de rappeler que, pendant des jours et des jours, les Américains avaient le cœur gros, et retenaient difficilement leurs larmes en voyant la jeune veuve du président et leurs deux enfants pleurer le disparu.

Même des adversaires de l’époque, comme le leader soviétique Nikita Kruschef, étaient affectés par cette tragédie.
XS
SM
MD
LG