Liens d'accessibilité

Les Etats-Unis resserrent les liens avec l'Egypte


Le président égyptien Abdel-Fattah el-Sissi, à droite, rencontre le secrétaire d'Etat américain John Kerry le 20 avril 2016.

Le président égyptien Abdel-Fattah el-Sissi, à droite, rencontre le secrétaire d'Etat américain John Kerry le 20 avril 2016.

John Kerry était au Caire pour s'entretenir avec les dirigeants égyptiens.

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a exprimé au Caire le soutien des Etats-Unis à la "stabilité" de l'Egypte tout en soulignant avoir discuté des "moyens de réduire les divergences" avec le régime égyptien.

M. Kerry a effectué une très courte visite au Caire avant de rejoindre le président Barack Obama pour un sommet avec six pays du Golfe en Arabie saoudite.

Les liens entre les Etats-Unis et l'Egypte s'étaient distendus après que l'actuel chef de l'Etat, Abdel Fattah al-Sissi, alors chef de l'armée, eut destitué en juillet 2013 le premier président jamais élu démocratiquement en Egypte, l'islamiste Mohamed Morsi.

Le nouveau pouvoir a lancé depuis une implacable répression contre l'opposition, toutes tendances confondues et de nombreuses organisations internationales de défense des droits de l'Homme accusent M. Sissi de diriger un régime ultra-autoritaire.

"Les Etats-Unis comprennent l'importance de l'Egypte dans cette région", a déclaré le chef de la diplomatie américaine après une rencontre avec le président égyptien, selon un communiqué du département d'Etat américain.

"Nous nous engageons fermement à travailler en faveur de la stabilité en Egypte", a-t-il poursuivi.

"Nous avons aussi parlé des moyens de réduire nos divergences et les questions qui se posent en matière de politique interne et des choix faits pour les Egyptiens", a également souligné M. Kerry dont le pays a critiqué les violations des droits de l'Homme en Egypte dans un récent rapport.

M. Kerry a toutefois précisé qu'il reviendrait "pour discuter des moyens que nous pouvons mettre en oeuvre ensemble pour lutter notamment contre Daech" (acronyme en arabe du groupe jihadiste Etat islamique, EI).

Des centaines de policiers et soldats ont été tués depuis 2013 par des attentats et attaques revendiqués essentiellement par la branche égyptienne de l'EI.

Les Etats-Unis fournissent une aide militaire annuelle de 1,14 milliard d'euros à l'Egypte.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG