Liens d'accessibilité

Les Etats-Unis, offusqués par la remise en liberté de Caro Quintero


Les narcotrafiquants sont particulièrement actifs à la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis

Les narcotrafiquants sont particulièrement actifs à la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis

Les États-Unis, profondément offusqués par la remise en liberté au Mexique d’un trafiquant de drogue notoire, Rafael Caro Quintero. Depuis 28 ans, il purgeait une peine de 40 ans de réclusion pour avoir fait enlever, torturer et tuer Enrique Camarena, un agent de la Drug Enforcement Administration (DEA), la police fédérale américaine chargée de lutter contre le trafic des stupéfiants.

Un tribunal a renversé la peine infligée à Caro Quintero en 1985, au motif que son procès avait été injustement organisé devant une cour fédérale, alors que dossier aurait dû être traité au niveau de l’État.

Caro Quintero est sorti tranquillement de prison à l’aube vendredi. La DEA s’est dite « profondément troublée » par la décision de la justice mexicaine, qualifiant le trafiquant de « cerveau et organisateur » du meurtre de M. Camarena. La DEA compte « poursuivre vigoureusement » ses efforts pour s’assurer que Caro Quintero réponde de ses crimes aux Etats-Unis, où il est recherché.

Le ministère de la Justice mexicain a déclaré dans un communiqué ne pas être d’accord avec la décision du juge, et ajoute étudier ses options.

L’affaire Camarena avait suscité de vives tensions dans les relations américano-mexicaines. Des responsables américains avaient accusé leurs homologues mexicains d’avoir laissé s’échapper les tueurs de l’agent de la DEA. Eventuellement, Caro Quintero serait capturé, mais au Costa Rica.

Caro Quintero a fondé l’un des premiers et des plus vastes cartels de la drogue du Mexique. Il figure toujours sur la liste des fugitifs les plus recherchés par la DEA. Les autorités américaines pensent que le narcotrafiquant contrôlait toujours le blanchiment de l’argent de la drogue depuis sa cellule en prison.
XS
SM
MD
LG