Liens d'accessibilité

Les Etats-Unis et l’ONU condamnent l’attentat de Mogadiscio


Les restes de la voiture piégée qui a explosé samedi à Mogadiscio

Les restes de la voiture piégée qui a explosé samedi à Mogadiscio

Les États-Unis ont condamné « fermement » l’attaque perpétrée samedi matin par la milice des shebab contre le parlement somalien. Dans un communiqué, une porte-parole du département d’Etat américain, Marie Harf, a félicité « les forces somaliennes et de l'Union africaine (UA) pour leur réaction rapide et courageuse » à la crise.

« Nous continuons d'appuyer fermement le gouvernement fédéral de la Somalie et les nombreux partenaires internationaux qui travaillent à soutenir ses efforts pour éradiquer la menace posée par les shebab », poursuit le communiqué.

L’attentat a également été fustigé par le Secrétaire général des Nations Unies (ONU), Ban Ki-moon, et par le Conseil de sécurité de l’ONU.

On ne saurait justifier de telles attaques, a dit M. Ban. Le Secrétaire général s’est félicité de l'intervention rapide des forces de sécurité nationales somaliennes et de la Mission de l'Union africaine en Somalie (AMISOM). Il a exprimé ses sincères condoléances aux familles des victimes et souhaité un prompt rétablissement aux blessés.

L’attaque, qui a fait une vingtaine de morts à Mogadiscio, a été revendiquée par la milice des shebab. Elle a été menée par des kamikazes qui ont fait sauter une voiture piégée. Certains législateurs se trouvaient à l'intérieur du bâtiment au moment de l'attaque.

Un porte-parole de la police somalienne, Kasim Ahmed Roble, a dit à la Voix de l’Amérique (VOA) qu’au moins quatre députés ont été blessés. Il a ajouté que huit des morts faisaient partie des kamikazes, et qu'une dizaine d'autres personnes, dont des soldats gouvernementaux et de l'AMISOM, ont également été tués. Il ne s'agit que d'un bilan préliminaire.

Pour sa part, le Conseil de sécurité de l’ONU a réitéré sa détermination à combattre « le terrorisme sous toutes ses formes ». Et il a évoqué la nécessité de traduire en justice les responsables de tels crimes, ceux qui financent de telles opérations et parrainent des actes de terrorisme.
XS
SM
MD
LG