Liens d'accessibilité

Les élections partielles aux Etats-Unis pourraient affecter les législatives de 2014


Le gouverneur du New Jersey,Chris Christie, célèbre sa réélection mardi

Le gouverneur du New Jersey,Chris Christie, célèbre sa réélection mardi

Dans le New Jersey, le gouverneur républicain Chris Christie a facilement été réélu pour un second mandat face à son adversaire démocrate, la sénatrice de l’Etat Barbara Buono. M. Christie est considéré comme un prétendant sérieux à la nomination présidentielle du Parti républicain en 2016. C’est un modéré qui avait accueilli l’année dernière le président Barack Obama dans le New Jersey, alors dévasté par le passage de l’ouragan Sandy.

M. Christie a déclaré à ses partisans mardi soir que sa victoire devrait servir de leçon aux législateurs à Washington. « Je sais que ce soir une Amérique dégoûtée, en colère contre le gouvernement dysfonctionnel à Washington, regarde vers le New Jersey et se dit ... ''Des gens s’unissent-ils vraiment? '' », a dit M. Christie.

Ce mardi aussi, une autre élection de gouverneur avait lieu dans l’Etat de Virginie, où le démocrate Terry McAuliffe l’a emporté de justesse face au procureur général de l’Etat, le républicain Ken Cuccinelli. Ce dernier, farouche opposant de la reforme de l'assurance santé, programme phare de l'administration Obama, était le favori des ultraconservateurs du Tea Party.

Tad Devine, un stratège démocrate affirme que le refus des électeurs du Tea Party de forger des compromis peut avoir influencé le résultat de l'élection en faveur de McAuliffe. « Ils ont simplement dit, '' Ecoutez, nous ne voulons pas de compromis, même si cela va déboucher sur un défaut de paiement de la dette des Etats-Unis, même si cela signifie l'arrêt du gouvernement des États-Unis, nous ne voulons pas de compromis. Et maintenant, cette offre du Tea Party s'est heurtée à la réalité pratique de gérer le gouvernement et de faire face à une économie'', explique M. Devine.

Le stratège républicain Ford O'Connell fait remarquer, de son côté, que le Tea Party risque de perdre son influence et sa popularité s’il ne parvient pas à aller au-delà des politiques d'opposition. " Si le Tea Party ne veut pas mourir, il doit produire une stratégie à long terme. Ce qui veut dire qu’il doit trouver un moyen de gagner les élections et gouverner, plutôt que de simplement essayer de renverser ceux qu'il considère comme des transfuges du Parti républicain ".

Pendant ce temps, New York a élu son tout premier maire démocrate en 20 ans. Bill de Blasio, défenseur des droits du citoyen de la ville, a facilement battu le républicain Joe Lhota pour remplacer le maire indépendant Michael Bloomberg. M. Bloomberg ne pouvait pas briguer un quatrième mandat.

Les électeurs de plusieurs autres grandes villes, dont Atlanta, Boston, Detroit, Houston et Miami, ont également élus leurs maires mardi.

Les analystes politiques américains sont à la recherche d'indices qui les aideraient à prédire l'issue des élections législatives de l'année prochaine. En effet, 435 sièges de la Chambre des représentants et un tiers des 100 sièges du Sénat américain seront alors en jeu.
XS
SM
MD
LG