Liens d'accessibilité

Les Ecossais restent dans le Royaume-Uni


Le (Reuters)

Le (Reuters)

Les Ecossais ont donc décidé de rester dans le Royaume-Uni après un referendum où le « Non » à l’indépendance l’a emporté à 55,3%. Ce vote négatif a pourtant incité Londres à donner plus de pouvoirs aux 4 nations qui composent le Royaume Uni.

La nuit a été longue pour les Ecossais, qui ont suivi le décompte bureau par bureau à la télévision, puis le « Non » l’a donc emporté et dès 7 hr, heure lde Londres, David Cameron a pris la parole. Le Premier ministre estime que c’est un résultat sans équivoque.

« Il ne peut y avoir aucune contestation, aucun nouveau vote … Nous venons d’entendre la décision du peuple écossais. L’Ecosse a voté en faveur d’un parlement écossais plus fort, épaulé par la force et la sécurité du Royaume-Uni et je veux féliciter la campagne pour le "Non" pour avoir montré que nos nations étaient mieux ensembles ».

Il a expliqué que les partisans de l’union honoreraient leurs engagements concernant le renforcement des pouvoirs du Parlement écossais.

Alex Salmond, le leader du Parti national écossais (SNP), a concédé sa défaite tout en soulignant qu’1,6 million de personne ont voté pour quitter le Royaume-Uni. Par conséquent, M.Salmond a demandé à Londres d’accéléré l’accroissement des pouvoirs vers Edimbourg.

« Je pense que ce processus au bout duquel nous avons pris notre décision apporte beaucoup de crédit à l’Ecosse. Avec un taux de participation de 84 %, l’un des plus élevés de l’histoire dans le monde démocratique, pour une élection ou un référendum. C’est un triomphe du processus démocratique et de la participation dans les affaires politiques », a-t-il dit.

Dans l'immédiat, M. Cameron a évité le scénario cauchemar d'une désintégration du Royaume-Uni qui « le hantait ».

XS
SM
MD
LG