Liens d'accessibilité

La ville anglaise de Brighton ouverte au troisième genre dès la maternelle


(Photo Reuters, 20 mai 2015))

(Photo Reuters, 20 mai 2015))

Les parents souhaitant inscrire leurs enfants de quatre ans ou plus dans les écoles publiques de Brighton doivent indiquer le genre avec lequel leur enfant "s'identifie le plus".

"Parents et tuteurs doivent déclarer le genre de leur enfant" en choisissant entre "masculin ou féminin", explique dans un communiqué publié mercredi la responsable des questions d'égalité au sein du conseil municipal de Brighton, Emma Daniel.

Pour la grande majorité des familles, ce choix est "très simple", a-t-elle ajouté. La question pouvant toutefois s'avérer plus complexe qu'une proposition binaire, décision a été prise d'élargir le champ des possibles, pour "montrer une approche inclusive".

Le formulaire d'inscription invite donc les parents à ne pas remplir cet espace si l'enfant revendique "un autre genre".

Le conseil municipal insiste sur le fait qu'il n'est pas demandé aux parents d'interroger les enfants sur cette question, ni même de leur en parler.

"En reconnaissant la variété des genres dans les écoles de notre communauté, nous contribuons à en faire des lieux sûrs pour tout un chacun", justifie-t-il, soulignant que de "nombreuses personnes transgenres ont signalé avoir été victimes de brimades quand elles étaient à l'école".

Reste que la mesure n'a pas reçu l'assentiment général. "C'est complètement ridicule", a fustigé le parlementaire conservateur Andrew Bridgen, estimant dans le Sun que les "écoles devraient apprendre aux enfants à lire et écrire, et non pas les pousser à envisager de changer de genre".

Avec AFP

XS
SM
MD
LG