Liens d'accessibilité

Les dirigeants africains s'engagent pour la pérennisation des programmes de vaccination


Un enfant se fait vacciner

Un enfant se fait vacciner

Les dirigeants africains se sont engagés à établir comme priorité la pérennisation des programmes de vaccination.

Dans une déclaration intitulée « Regard sur 2020 : l’Afrique vaccine », faite à Abuja, au Nigéria, les pays africains se sont engagés à cofinancer à hauteur de 700 millions de dollars le coût d’accès aux nouveaux vaccins, avec l’appui de l’Alliance GAVI, entre 2016 et 2020. Cela s’ajoute aux milliards de dollars que ces pays dédient déjà à l’amélioration des services de santé.
« Les dirigeants africains se sont engagés à faire plus ... pour la vaccination et pour les enfants de leurs pays », a fait remarquer Frédérique Tissandier, une responsable de l’Alliance GAVI. Il faut dire, a-t-elle poursuivi que « dans le monde actuellement, il y a toujours 1,5 millions d'enfants qui meurent de maladies qu'on peut éviter par la vaccination ».

« Symboliquement, les dirigeants africains ont voulu marquer le coup et montrer qu'il faut faire plus pour la vaccination ».

La déclaration d'Abuja est intervenue deux semaines avant une réunion majeure prévue à Bruxelles, en Belgique, où l’Alliance GAVI présentera à ses partenaires les besoins financiers nécessaires en vue de renforcer les progrès déjà accomplis contre les maladies infantiles les plus meurtrières pour la période quinquennale qui débute en 2016.
XS
SM
MD
LG