Liens d'accessibilité

Les deux journalistes espagnols libérés, de retour en Espagne


Javier Espinosa (à droite) et Ricardo Garcia Vilanova arrivant à la base militaire de Torrejon de Ardoz, près de Madrid, en Espagne

Javier Espinosa (à droite) et Ricardo Garcia Vilanova arrivant à la base militaire de Torrejon de Ardoz, près de Madrid, en Espagne

El Mundo avait identifié leurs ravisseurs, disant qu’il s’agissait de membres de l'Etat islamique d'Irak et du Levant, une faction djihadiste en Syrie liée à la faction irakienne du réseau Al-Qaïda.

Deux journalistes espagnols sont rentrés chez eux dimanche, savourant leur libération. L’appareil qui les rapatriait a attéri à la base militaire de Torrejon de Ardoz, près de Madrid. Ils avaient été kidnappés par un groupe lié au réseau terroriste Al-Qaïda, et détenus six mois en Syrie.

Le journal espagnol El Mundo a précisé que son correspondant, Javier Espinosa, et le photographe indépendant Ricardo Garcia Vilanova ont été libérés et remis à l'armée turque. A leur retour à Madrid, ils ont été accueillis par leurs parents et amis.

Impossible de préciser pour l’instant si les deux journalistes se sont échappés ou ont été libérés. Ils ont déclaré être dans l’incapacité de divulguer le moindre détail sur leur captivité, ou les conditions de leur remise en liberté.

Ils avaient été enlevés le 16 septembre 2013, alors qu'ils tentaient de traverser la frontière entre la Syrie et Turquie, après avoir couvert la guerre civile en Syrie.

El Mundo avait identifié leurs ravisseurs, disant qu’il s’agissait de membres de l'Etat islamique d'Irak et du Levant, une faction djihadiste en Syrie liée à la faction irakienne du réseau Al-Qaïda.
XS
SM
MD
LG