Liens d'accessibilité

Les derniers stocks d'armes chimiques de Libye transportés hors du pays


Les forces armées libyennes tirent sur les combattants de l'État islamiste, à Syrte, en Libye, le 19 juillet 2016.

Les forces armées libyennes tirent sur les combattants de l'État islamiste, à Syrte, en Libye, le 19 juillet 2016.

Les derniers stocks d'armes chimiques héritées du régime de l'ex-président libyen Mouammar Kadhafi ont été transportés samedi en Allemagne par un bateau danois sous la supervision de l'ONU, a indiqué mardi un haut responsable de la sécurité en Libye.

23 réservoirs d'armes chimiques ont quitté le port de Misrata, sur la côte libyenne, a précisé ce responsable, en saluant le fait que son pays était dorénavant débarrassé des armes chimiques.

"Nous ne voulions pas de ces armes, particulièrement dans la situation sécuritaire actuelle et du fait de la présence du groupe Etat islamique (EI) dans la région" où étaient stockées les armes, a ajouté ce responsable.

"Toutes les armes chimiques ont été expédiées hors du pays", a également indiqué à l'AFP l'un des vice-Premier ministres du gouvernement d'union nationale (GNA) soutenu par la communauté internationale, Moussa el-Koni.

Le Conseil de sécurité de l'ONU avait adopté fin juillet une résolution qui visait à aider le gouvernement libyen à se débarrasser de son arsenal d'armes chimiques, y compris en les transportant hors du pays.

Craignant que ces armes ne tombent entre les mains des groupes armés extrémistes, le GNA avait proposé un programme de destruction à l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) et avait demandé à l'ONU de l'aider à l'appliquer.

Mi-août, le gouvernement danois avait offert ses services pour transporter ces armes chimiques.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG