Liens d'accessibilité

Les combattants étrangers affluent en Syrie pour rejoindre l'Etat islamique


Des ruines à Kobane, suite à un attentat mené par l'Etat islamique (Shirwan Qasim/Transterra Media)

Des ruines à Kobane, suite à un attentat mené par l'Etat islamique (Shirwan Qasim/Transterra Media)

Des responsables du contre-terrorisme devraient dire au Congrès mercredi que plus de 20 000 combattants étrangers originaires de plus de 90 pays sont allés appuyer les opérations de l'EI.

Le nombre de combattants étrangers se rendant en Syrie et en Irak pour rejoindre l'Etat islamique (EI) ou d'autres groupes extrémistes continue d'augmenter, en dépit des bombardements menés par les Etats-Unis et leurs alliés.

Lors d’une audition mercredi devant une commission de la Chambre des représentants, des responsables du contre-terrorisme auraient l’intention de dire aux parlementaires américains que plus de 20 000 combattants étrangers originaires de plus de 90 pays se sont précipités au Proche-Orient.

Nick Rasmussen, directeur du Centre national de l'antiterrorisme (National Counterterrorism Center), devrait préciser qu'au moins 3.400 des djihadistes étrangers installés en Syrie sont originaires de pays occidentaux. Parmi eux : plus de 150 citoyens américains ou résidents des Etats-Unis. Une copie de son témoignage a été mis à la disposition des médias. La « majorité » de ceux qui arrivent en Syrie à l’heure actuelle rejoignent l’ État islamique (EI) en Syrie et en Irak.

XS
SM
MD
LG