Liens d'accessibilité

RDC: nouveaux combats entre FARDC et M23


Un char onusien près de Goma, le 21 mai 2013

Un char onusien près de Goma, le 21 mai 2013

Les affrontements se poursuivent ce matin près de Kibati, aux alentours de Mutaho.

Inquiétude dans l’Est de la RDC puisque des combats opposent depuis ce week-end les forces armées congolaises et rebelles du M23

Les belligérants s’accusent mutuellement d’avoir déclenché les hostilités les premiers

Ce lundi matin, les combats se poursuivent comme le confirme le lieutenant-colonel Olivier Hamuli, porte-parole de l’armée congolaise au Nord-Kivu.



La MONUSCO, se dit "préoccupée par ce développement et lance un appel à la retenue afin d’éviter une escalade de la situation".

Moustapha Soumaré le représentant spécial par intérim de la MONUSCO demande lui le respect de l’Accord-cadre.

Les ADF-Nalu passent à l'attaque

Autre inquiétude dans l’Est de la RDC, plus de 55.000 réfugiés congolais sont arrivés en Ouganda depuis jeudi, après avoir fui les combats entre FARDC et ADF-Nalu.

C’est ce qu’affirme la Croix-Rouge en Ouganda qui appelle à aide humanitaire d'urgence. Les rebelles ougandais sont accusés d’avoir pris jeudi dernier la localité de Kamongo. L’armée congolaise affirme avoir mené une offensive pour les déloger ce week-end de cette localité située à environ 80 kilomètres au nord-est de la ville de Beni.

Ce lundi matin, la situation reste confuse puisque des ADF-Nalu occuperaient aussi la localité de Kikingi. Hier, des casques bleus népalais de la Monusco ont été aussi attaqués par des ADF-Nalu sur l’axe Mbau-Kamango,

Pour rappel, les rebelles ougandais des Forces démocratiques alliées sont un groupe formé dans les années 1990 et resté dans la clandestinité dans les montagnes de l'est du Congo pendant des années après avoir été chassé par les forces gouvernementales ougandaises.

XS
SM
MD
LG