Liens d'accessibilité

Les Californiens apprennent à gérer de graves pénuries d'eau


Cela fait trois ans que la sècheresse sévit en Californie (AP)

Cela fait trois ans que la sècheresse sévit en Californie (AP)

Alors que la sècheresse persiste pour la troisième année consécutive en Californie, les autorités enclenchent une mesure après l’autre pour parer à la pénurie croissante d'eau. Dans la vallée centrale de l’Etat, à Porterville, des centaines de foyers se sont retrouvés privés d’eau.

Les œuvres caritatives tentent d’appuyer l’Etat. Selon Elva Beltran, directrice du Porterville Area Coordinating Council, son ONG a fourni de grands réservoirs d'eau à des dizaines d'habitants.

Aux alentours, des champs n’ont pas été plantés, faute du précieux liquide. Comme dans les pays en développement, des camionnettes remplies de fûts en plastique vont au ravitaillement en eau, à une pompe de la municipalité. Ceux qui peuvent se permettre la dépense remplissent leurs voitures de bouteilles d’eau.

Une habitante, Debbie Martinez vit dans un ranch qui n'est pas relié au système d’adduction d'eau de la ville. Son puits d'eau est à sec depuis longtemps. « Oui, ça fait trois ans. Mon voisin m'a donné de l'eau, mais leurs puits s'assèchent à leur tour », explique Mme Martinez.

La Californie est dotée d’un système d'aqueducs qui permet de ravitailler les villes et bourgades. Mais dans certaines régions, dont le comté de Tulare, les habitants dépendaient de nappes d'eau souterraines qui s’amenuisent ou disparaissent. Plus de 300 ménages du comté de Tulare sont affectés, explique Fred Beltran, un bénévole.

« Ce sont les puits individuels qui s’assèchent ou pompent de l’eau de mauvaise qualité, qui est soit remplie de sable, soit de saletés ou de fortes concentrations de nitrates », explique M. Beltran.

Le gouverneur de Californie, Jerry Brown, a signé récemment des projets de loi visant à mieux gérer les ressources en eau pour éviter les pénuries, et il a autorisé la livraison d'eau potable d'urgence aux résidents qui en sont privés.

Les gens ont besoin d'eau propre pour boire et cuisiner, fait valoir Denise England du comté de Tulare. « Mais le plus grand défi auquel nous faisons face aujourd'hui, c’est ce que nous appelons l'eau d'assainissement ; de l'eau qui n'est pas potable, qu’on ne peut pas boire, mais qui permet de prendre une douche ou de faire la vaisselle, ou de prendre un bain », dit-elle.

XS
SM
MD
LG