Liens d'accessibilité

Les autorités congolaises furieuses après les déclarations de Russ Feingold


Russ Feingold, envoyé spécial des Etats-Unis pour la région des Grands lacs, 2 novembre 2010

Russ Feingold, envoyé spécial des Etats-Unis pour la région des Grands lacs, 2 novembre 2010

Kinshasa demande des explications au diplomate américain.

Mardi, la sortie de Russ Feingold n'était pas passée inaperçue. Le diplomate américain a exigé un désarmement rapide, "au plus tard à la fin de l’année”, des rebelles rwandais des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR).

M.Feingold a aussi insiste sur la nécessite pour le gouvernement congolais de mener des élections crédibles. L'émissaire américain s'est dit trouble par la non publication du calendrier électoral alors que la RDC doit voter pour les élections locales, provinciales et présidentielle d'ici 2016

Invite sur la Voix de l'Amérique, Lambert Mende, porte-parole du gouvernement congolais, a exige des explications voire des excuses après ces déclarations : "Il faut du respect pour les représentants légitimes du peuple congolais. Nous ne sommes pas venus ici pour recevoir des admonestations d’un représentant du ministère américain des affaires étrangères."

M.Mende qualifie cette sortie de “totalement déplacée” et estime que M.Feingold est sorti de son rôle. “Nous sommes un peuple souverain, un peuple adulte. Nous condamnons cette façon de faire.”

Selon Lambert Mende, la loi électorale congolaise autorise la publication du calendrier électoral jusqu'à 90 jours avant la tenue du scrutin présidentiel.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG