Liens d'accessibilité

Les alliés en Normandie pour le 70ème anniversaire du débarquement


Des soldats débarquant sur les plages de Normandie en 1944 (Archives des U.S. Coast Guard)

Des soldats débarquant sur les plages de Normandie en 1944 (Archives des U.S. Coast Guard)

Le 6 Juin, 2014, des millions de personnes à travers le monde commémoreront le 70e anniversaire du débarquement des alliés en Normandie, un évènement considéré comme un point tournant dans l'histoire de la Seconde Guerre mondiale.

Dans la capitale américaine, Washington, le monument à la Seconde Guerre mondiale attire des centaines d’anciens combattants et des milliers d’autres visiteurs chaque jour. Parmi eux, Cewin Johnson, 89 ans, qui n'avait que 19 ans quand il a perdu un bras au en France.

« On se battait dans le village d’Oberhofen qui était une trentaine de km à l'ouest de Strasbourg et on y est rentré à trois reprises en essayant de prendre la ville. Les Allemands étaient acculés à un bout du village. Gary a entendu le tank remonter la rue et il a déclenché l'artillerie et a touché le tank, et c'est à ce moment-là que j’ai été blessé » se souvient M. Johnson.

Le plus dur, affirme de son côté Frederick Douglass Williams, 92 ans, c’était de penser à la famille qu’on avait laissé derrière.

« J'aime ce que Winston Churchill a dit: ceux qui restaient assis et attendaient – eux aussi se sont engagés. Les mères, les petites amies; ma pauvre mère, elle est devenue folle » affirme M. Douglass Williams.

Ces deux anciens combattants, et des centaines de milliers d’autres, n’oublieront jamais le 6 juin 1944, notamment du fait de l’ampleur de l’opération, note l’historien Christopher Yung.

« C'est l'une des opérations militaires les plus importantes jamais réalisées, probablement le plus grand assaut amphibie jamais entrepris. Les militaires ont fait preuve de beaucoup de réflexion, d'ingéniosité, et de persévérance ».

Le débarquement est vu comme un point tournant dans le conflit, les alliés surmontant les vastes défenses - dont d'innombrables bunkers - érigées par les Allemands pour empêcher leur retour sur le continent. Il a également été, du fait de ces défenses, un véritable bain de sang sur certaines plages. Celle où les Alliés perdirent le plus de troupes se verrait affublée par les militaires américains du surnom de « bloody Omaha » - Omaha, la sanglante.
XS
SM
MD
LG