Liens d'accessibilité

Les acteurs politiques tchadiens se préparent en vue des prochaines échéances électorales.


Le président tchadien Idriss Déby Itno

Le président tchadien Idriss Déby Itno

Le processus électoral conduisant aux législatives du 6 février s'accélère au Tchad avec la prise de fonction du nouveau oprésident de la CENI

Les électeurs tchadiens iront aux urnes le 6 février pour élire de nouveaux députés. Le chef de la mission d’observation de l’Union Européenne au Tchad, Louis Michel est allé rencontrer sur place les acteurs impliqués dans le processus électoral en cours. Il énumère les tâches auxquelles s’attellera la mission : « analyse légale, analyse électorale, monitoring des médias, suivi de la campagne électorale sur l’ensemble du territoire nationale.»

La crise au sein de la CENI semble trouver un dénouement heureux, rapporte notre correspondant François Djékombé. Il a fallu 72 heures au comité de suivi de l’accord politique du 13 août 2007 pour trouver le successeur de M. Ngarmadjal Gami, ancien président de la commission électorale
nationale indépendante (CENI) : Yaya Mahamat Liguita, âgé de
64 ans, M. Liguita dirige la Croix Rouge du Tchad depuis des années.

Les choses sont allées très vite, aussitôt nommé, le nouveau président
de la CENI a prêté serment devant la cour suprême et entrera en
fonction dès lundi prochain. Il analyse le défi qu’il aura à relever comme étant celui d’arriver à organiser des élections libres, crédibles et transparentes pour le peuple tchadien, parce ce peuple attend beaucoup de ces élections.

XS
SM
MD
LG