Liens d'accessibilité

Les accusations de Trump sur un éventuel trucage du scrutin jugées "gratuites" par l'OSCE


Le candidat républicain à la présidentielle, Donald Trump, 8 novembre 2016.

Le candidat républicain à la présidentielle, Donald Trump, 8 novembre 2016.

La coordinatrice de la mission d'observation de l'OSCE pour la présidentielle américaine, Christine Muttonen, a déploré mardi les propos du candidat républicain Donald Trump sur un éventuel trucage de l'élection présidentielle américaine, les qualifiant de "spéculations gratuites".

"De telles spéculations gratuites sont très néfastes pour la politique" et contribuent à ce que les électeurs se "détournent" de celle-ci, a estimé Mme Muttonen sur l'antenne de la radio publique autrichienne Oe1.

"La démocratie est toujours affaiblie par les propos et les spéculations injustes, véhémentes et très polémiques" de ce type, a ajouté l'experte autrichienne.

Au cours de la campagne, M. Trump a avancé à plusieurs reprises que l'élection présidentielle qui se tient ce mardi serait "truquée", allant jusqu'à refuser de s'engager à reconnaître le résultat s'il ne l'emportait pas face à la démocrate Hillary Clinton.

L'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), dont le rôle est notamment de s'assurer du bon déroulement des élections dans ses pays membres, a annoncé mardi avoir dépêché 300 observateurs provenant de 43 pays membres pour le scrutin présidentiel américain.

Le nombre d'observateurs de l'OSCE, qui n'avaient été que de 57 lors de la précédente présidentielle en 2012, a été plus que quintuplé en raison du "très grand intérêt" que suscite le scrutin parmi les pays membres, a relevé Mme Muttonen.

Avec AFP

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG