Liens d'accessibilité

Les États-Unis doublent le nombre de leurs forces spéciales chargées de traquer Joseph Kony


Photo de Joseph Kony, 2006

Photo de Joseph Kony, 2006

Le leader de la LRA est recherché par la CPI pour 33 chefs d'accusation, notamment crimes de guerre et crimes contre l'humanité.

Le président Barack Obama a envoyé dimanche en Ouganda environ 150 soldats supplémentaires et, au moins, quatre avions CV-22. C’est la première fois que les Etats-Unis utilisent des avions militaires pour traquer Joseph Kony, le leader de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA), et ses hommes.

La recherche se concentre sur la jungle aux frontières de la République centrafricaine (RCA), de la République démocratique du Congo (RDC) et du Soudan du Sud.

M. Obama avait déjà envoyé une centaine de forces spéciales dans la région en 2011. Jusqu'à présent, ces soldats aidaient les 5.000 membres de la force conjointe de l’Union africaine (UA).

Le Pentagone précise que les soldats américains fournissent du renseignement et de l’assistance, mais ne sont armés que pour leur défense.

Le leader de la LRA est recherché par la Cour pénale internationale (CPI) pour 33 chefs d'accusation, notamment crimes de guerre et crimes contre l'humanité. Kony est également recherché par les Etats-Unis.

Dans un communiqué, le département d'Etat américain a rappelé que le président Obama a promulgué en 2010 le "Lord’s Resistance Army (LRA) Disarmament and Northern Uganda Recovery Act '', une législation visant à neutraliser la LRA pour mettre fin à ses atrocités en Afrique centrale.

'' Pendant près de trois décennies, la LRA a assassiné, violé et enlevé des dizaines de milliers d'hommes, femmes et enfants innocents '' note le communiqué. Les Etats-Unis ont quatre buts, ajoute le document : la protection accrue des civils; l'appréhension ou la neutralisation de Joseph Kony et des autres hauts responsables de la LRA ; la promotion des défections et le soutien au désarmement, à la démobilisation et à la réintégration des combattants de la LRA et la fourniture d'une aide humanitaire continue aux communautés affectées.

CV-22 Osprey

Quelle sera la contribution de ces avions de transport CV-22 Osprey à l’opération pour capturer Kony ? De l’avis du Dr Christopher S. Chivvis, un analyste de la RAND Corporation dans l’État américain de la Virginie, ce type d’appareils « sera très utile ».

Le CV-22 Osprey est « à la fois un hélicoptère et un avion. L’appareil peut [décoller] directement du sol comme un hélicoptère. Mais [il] a la possibilité d’aller beaucoup plus loin qu’un hélicoptère. C’est quelque chose qui est donc très utile pour des forces spéciales et pour des chasses [à l’homme] comme celle menée en Ouganda », précise Dr Chivvis.

Ces avions pourront-ils changer la donne ? « C’est possible. Toujours est-il que les militaires américains – si j’ai bien compris – n’iront pas eux-mêmes chasser Kony. Ils sont là uniquement pour aider les forces africaines », conclut l’expert américain.
XS
SM
MD
LG