Liens d'accessibilité

L'employée de l'ONU, libérée en Centrafrique


(VOA)

(VOA)

Les négociations pour la libération des deux autres personnes enlevées lundi, se poursuivent.

Selon les Nations Unies (ONU) et des responsables centrafricains, l’employée de l’ONU enlevée mardi matin en Centrafrique a été libérée par ses ravisseurs en fin d'après-midi.

Cette expatriée avait été emmenée en fin de matinée par des hommes armés soupçonnés d'être liés à la milice chrétienne anti-Balaka. Elle travaille pour la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en Centrafrique (MINUSCA).

Son enlèvement est survenu deux jours après l'arrestations d'un puissant chef des milices anti-balaka, Rodrigue Ngaïbona, alias « général Andjilo ». Il était soupçonné de nombreuses exactions et recherché depuis plusieurs mois. Il a finalement été interpellé dans le nord-ouest de la Centrafrique par le bataillon camerounais de la MINUSCA.

Lundi, deux humanitaires, dont une Française de 67 ans, ont également disparu, kidnappés par des miliciens anti-balaka. Les négociations pour les libérer se poursuivent.

XS
SM
MD
LG