Liens d'accessibilité

Le vol disparu de la Malaysia Airlines ne s'est pas abîmé près de l'Australie


Le vol 370 de la Malaysia Airlines, disparu des écrans de radar début mars, ne s'est pas abîmé dans le sud de l'océan Indien, affirme l’Australie.

La zone où des signaux acoustiques avaient été détectés ne recèle aucune trace du vol disparu, a annoncé jeudi le Centre de coordination international des recherches (JACC), basé en Australie. Le robot sous-marin autonome n’ayant rien détecté, cette zone de 850 km carrés peut « être exclue comme étant l'endroit où le vol s'est abîmé », a ajouté le JACC.

Le Boeing 777 transportait 239 personnes quand il a disparu sans un appel de détresse, le 8 mars, peu après s’être envolé de Kuala Lumpur à destination de Beijing.

Mercredi, un responsable de la U.S. Navy, Michael Dean, avait déjà émis l’avis, sur CNN, que les signaux électroniques qui ont fait lancer des recherches au large de l’Australie ne venaient pas de la boîte noire de l'avion, comme on l’avait espéré initialement.

Selon M. Dean, ces signaux avaient pu être émis par un navire présent dans le voisinage, ou encore par les instruments utilisés dans les recherches. Mais la U.S. Navy l’a immédiatement désavoué, un porte-parole, Chris Johnson, qualifiant les remarques de Dean de « prématurées ».

Les autorités avaient avancé la théorie d’un crash dans le sud de l’océan Indien après avoir repéré une série de transmissions entre l'avion disparu et un satellite de communications.
XS
SM
MD
LG