Liens d'accessibilité

Le vice-président zambien dément un malaise du président Sata


Le président Michael Sata n'a pas été malade à New York, a dit son vice-président au parlement zambien

Le président Michael Sata n'a pas été malade à New York, a dit son vice-président au parlement zambien

Le vice-président de la Zambie a contesté les informations selon lesquelles le président Michael Sata serait tombé malade et aurait reçu des soins à New York.

M. Sata n’a pas prononcé de discours mercredi à l'Assemblée générale des Nations Unies (ONU), comme prévu, et la police de New York a déclaré à la Voix de l’Amérique (VOA) qu'il a été traité à son hôtel jeudi par des médecins affiliés au département d'Etat américain.

Cependant, le vice-président zambien, Guy Scott, a affirmé devant le parlement de son pays, vendredi, que l'état de santé du président est « tout à fait normal », et que M. Sata n’a aucunement été trouvé en situation d'urgence, ni n’a reçu de traitement médical spécialisé.

La santé de M. Sata, 77 ans, suscite de vives préoccupations en Zambie depuis qu'il s'est rendu en Israël pour un traitement médical en juin, cessant d’apparaitre en public pendant près de trois mois. La semaine dernière, il a néanmoins assisté à la séance d'ouverture du parlement zambien. « Je ne suis pas mort », a-t-il dit aux parlementaires à cette occasion.

Le discours de la Zambie devant l'Assemblée générale de l’ONU sera lu par le ministre du pays des Affaires étrangères, Harry Kalaba, vendredi soir.

XS
SM
MD
LG