Liens d'accessibilité

Le Viagra, pour enrayer le paludisme


(Photo Jacquelyn Martin, AP)

(Photo Jacquelyn Martin, AP)

En augmentant la rigidité des globules rouges infectés par l'agent du paludisme, le Viagra favorise leur élimination de la circulation sanguine et pourrait donc réduire la transmission du parasite.

Le viagra, la petite pilule bleu qui peut soigner les troubles de l’érection, pourrait également aider à enrayer la transmission du parasite du paludisme.

En augmentant la rigidité des globules rouges infectés par l'agent du paludisme, le Viagra favorise leur élimination de la circulation sanguine et pourrait donc réduire la transmission du parasite de l'homme au moustique, affirment des chercheurs du CNRS, de l'Inserm, de l'Université Paris Descartes et de l'Institut Pasteur, en collaboration avec une équipe de la London School of Tropical Medicine and Hygiene.

Le Plasmodium falciparum, le parasite responsable du paludisme, se transmet entre autre de l'homme au moustique lors d'une piqûre. En bloquant cette transmission, on évite la dissémination du parasite dans la population, explique Catherine Lavazec, chercheuse à l'Institut Cochin de l'Inserm et du CNRS en France et auteure de l'étude.

"La rate humaine filtre le sang et élimine de la circulation tous les globules rouges qui sont trop rigides - comme les globules rouges qui sont trop vieux par exemple. Et ce que nous trouvé, c'est que la molécule du Viagra a le potentiel de rigidifier spécifiquement ces globules rouges infectés. Donc l'idée ce serait de pouvoir éliminer ces globules rouges infectés de la circulation sanguine, qui ne seraient plus accessibles à une piqûre du moustique''.

Les travaux des chercheurs ont été publiés dans la revue PLOS Pathogens.

XS
SM
MD
LG