Liens d'accessibilité

Le tribunal rejette la demande de Taylor de purger le reste de sa peine au Rwanda


Charles Taylor se prépare au verdict du TSSL, près de La Haye, le 26 avrl 2012

Charles Taylor se prépare au verdict du TSSL, près de La Haye, le 26 avrl 2012

L’ex-président libérien passera cinquante ans de prison en Grande Bretagne. Ainsi en a décidé le tribunal spécial pour la Sierra-Leone (TSSL) en réponse à la demande de ses avocats de l’envoyer au Rwanda.

Charles Taylor a été condamné en avril 2012 pour avoir fourni armes, munitions et autres aides logistiques au Front révolutionnaire uni (RUF) alors qu’il tentait de prendre le contrôle de la Sierra Leone en échange de diamants.

Le TSSL l’avait condamné à cette peine pour crimes contre l'humanité.

Au moins 120.000 personnes ont été tuées et des milliers d’autres ont été amputées ou mutilées dans les violences qui ont caractérisé le Libéria durant la guerre.

Charles Taylor, 67 ans, était président du Liberia de 1997 à 2003.

Sa demande de servir le reste de sa peine au Rwanda car avait pour but, selon lui, de permettre à sa famille de le visiter.

Délocalisé de Freetown à La Haye en 2006 pour des raisons de sécurité, le procès de Charles Taylor, interpellé au Nigeria en 2006, s'était ouvert le 4 juin 2007 et achevé le 11 mars 2011.

(L’information traitée ici provient l’AFP).

XS
SM
MD
LG