Liens d'accessibilité

Le Tehreek-e-Taliban Pakistan revendique l’attentat contre l’aéroport de Karachi


L'aéroport international Jinnah de Karachi, au Pakistan, lors de l'attaque des talibans pakistanais

L'aéroport international Jinnah de Karachi, au Pakistan, lors de l'attaque des talibans pakistanais


Les talibans pakistanais ont revendiqué la responsabilité de l’attaque de dimanche soir contre l'aéroport international Jinnah à Karachi, qui a fait au moins 28 morts, dont 10 assaillants et plus d'une dizaine de responsables de la sécurité. On signale également plusieurs dizaines de blessés.

Les autorités précisent que juste avant minuit, un groupe d'environ 10 militants lourdement armés, certains portants des uniformes militaires, ont infiltré un vieux terminal à l'aéroport international Jinnah de Karachi.

Les talibans présumés portaient des armes automatiques, des grenades et des lance-roquettes. Ils ont ouvert le feu dans l'aéroport, qui sert surtout au fret et vols privés.

L'assaut a déclenché une fusillade intense qui a duré cinq heures, jusqu’au matin lundi. Les vols à destination de Karachi ont été détournés vers d'autres aéroports pendant que des commandos d'élite étaient déployés sur le terrain pour appuyer les forces locales.

Un témoin oculaire a déclaré à l’agence Reuters qu’un bruit assourdissant provenait de l'aéroport. De petits incendies ont éclaté autour des hangars, certains si intenses que certains spectateurs se sont demandés si la guerre avait éclaté entre l’Inde et le Pakistan.

Selon le responsable régional de la force paramilitaire provinciale, les Rangers, trois kamikazes se sont fait exploser, et les autres ont été tués par les forces de sécurité. Rizwan Akhtar a ajouté que les corps des assaillants et des documents saisis sur le site de l’attentat sont en cours d'examen afin de déterminer leur identité.

Les talibans pakistanais ont revendiqué l’attaque lundi matin. Selon une enquête initiale, il semblerait que les assaillants étaient des étrangers, probablement des fugitifs en provenance de l'Ouzbékistan en Asie centrale. Les analystes précisent que les militants ouzbeks font partie intégrale des talibans pakistanais qui ont installé leur fief dans le Waziristân, région septentrionale du Pakistan à la frontière afghane.

Shahidullah Shahid, le porte-parole de Tehreek-e-Taliban Pakistan (TTP), a déclaré à la presse que l’attentat contre l'aéroport de Karachi visait à venger des frappes récentes contre leur bastion, dont celle qui a coûté le vie à leur ancien chef, Hakimullah Mehsud, tué par un drone américain en novembre 2013.

Le Premier ministre pakistanais, Nawaz Sharif, a condamné l'attentat. De l'avis de certains analystes, il pourrait avoir déraillé l'ultime tentative de M. Sharif de négocier une trève avec les talibans.
XS
SM
MD
LG