Liens d'accessibilité

Le Tea Party, derrière la défaite électorale de Cantor


Eric Cantor, admettant sa défaite le 10 juin au soir

Eric Cantor, admettant sa défaite le 10 juin au soir

La classe politique américaine, stupéfaite par la défaite électorale mardi du chef de la majorité à la Chambre des représentants, l’influent député républicain Eric Cantor.

Lors des élections primaires dans l’Etat de Virginie, il a dû s’incliner face à la victoire écrasante de son rival, David Brat, professeur d'économie dans une petite université, qui a bénéficié du soutien du mouvement ultraconservateur Tea Party.

« La raison pour laquelle nous avons gagné cette campagne, s’il y a une seule raison, c'est parce les dollars ne votent pas – vous votez », a déclaré M. Brat. « Dès le début, cette campagne reposait uniquement sur les valeurs et vertus américaines élémentaires. Et le principe de base est que le pouvoir appartient au peuple ».

M. Brat a levé peu de fonds, mais s’est attiré le soutien des électeurs et de personnalités conservatrices au sein des médias, en accusant Cantor d'appuyer un projet visant à faciliter l’accès des sans-papiers à la citoyenneté, ce que les opposants de la mesure qualifient « d’amnistie » déguisée.

De nombreux observateurs politiques sont d’avis que la défaite inattendue de M. Cantor est de mauvais augure pour les modérés, et qu'elle pourrait avoir sabordé la réforme éventuelle du système d'immigration du pays.

S'adressant à ses partisans mardi soir, M. Cantor a qualifié sa défaite de « décevante », tout en cherchant à rester optimiste.

M. Cantor, 51 ans, a été élu à la Chambre en 2000. Il s’est rapidement imposé parmi les parlementaires républicains, et avait initialement bénéficié de l’appui du Tea Party, notamment en vue d’assainir le budget fédéral. On songeait même à lui pour remplacer le président de la Chambre, John Boehner, après les élections de novembre au Congrès.

En novembre, M. Brat affrontera un rival démocrate, Jack Trammell, qui se présente lui aussi pour la première fois, et qui enseigne à la même université que M. Brat. Ce dernier reste le grand favori de la course, son district restant solidement républicain.
XS
SM
MD
LG