Liens d'accessibilité

Le Tchad aurait tué des centaines d'islamistes de Boko Haram


Un cadavre d'un présumé militant de Boko Haram (VOA)

Un cadavre d'un présumé militant de Boko Haram (VOA)

Selon le colonel Azem Bermandoa, porte-parole de l'armée tchadienne, les affrontements se sont produits dans le secteur de Malam Fatori, localité proche de la frontière entre le Nigeria et le Niger.

N'DJAMENA (Reuters) - L'armée tchadienne a annoncé avoir tué mercredi plusieurs centaines de combattants du mouvement islamiste Boko Haram lors d'affrontements dans le nord du Nigeria. Neuf membres des forces tchadiennes ont perdu la vie dans ces combats.

Le colonel Azem Bermandoa, porte-parole de l'armée tchadienne, a précisé que les affrontements s'étaient produits dans le secteur de Malam Fatori, une localité proche de la frontière entre le Nigeria et le Niger et récemment reprise aux islamistes armés qui s'en étaient rendus maîtres en novembre.

Le groupe Boko Haram, qui prétend vouloir implanter un califat dans le nord-est du Nigeria, a été délogé ces dernières semaines de la plupart des villes qu'il contrôlait par une offensive coordonnée des forces armées du Nigeria, du Tchad et du Niger.

Les islamistes armés n'ont pas davantage été en mesure de mettre à exécution leur menace de perturber massivement la tenue de l'élection présidentielle du week-end dernier, remportée par l'opposant Muhammadu Buhari aux dépens du président sortant, Goodluck Jonathan.

XS
SM
MD
LG