Liens d'accessibilité

Le suspect de l’attentat en Suède demande un avocat sunnite


La police suédoise surveillant un quartier de Stockholm après une attaque par camion, en Suède, le 7 avril 2017.

L'auteur présumé de l'attentat de Stockholm a récusé son avocat commis d'office et exigé un défenseur "musulman sunnite", ce qui lui a été refusé par la justice.

Rakhmat Akilov, un ouvrier en situation illégale de 39 ans, est soupçonné d'avoir percuté vendredi après-midi, au volant d'un camion volé, une vingtaine de piétons sur l'artère commerçante la plus fréquentée de la capitale suédoise, tuant quatre personnes et en blessant quinze autres.

Interpellé quelques heures plus tard à Märsta, une petite ville de l'agglomération stockholmoise, il est passé aux aveux au cours de sa garde à vue, se réjouissant d'avoir écrasé des "infidèles", ont écrit des quotidiens locaux citant des sources proches de l'enquête.

Dans un courrier au tribunal d'instance de Stockholm, l'avocat commis d'office, Johan Eriksson, affirme que son client a demandé à le "relever de sa mission", disant "expressément souhaiter être défendu par un avocat musulman sunnite" au motif que "seul un avocat de cette confession peut faire valoir ses intérêts de la meilleure façon".

La juge Malou Lindblom a débouté le mis en cause "en l'absence de raisons suffisantes", dans une décision écrite.

Rakhmat Akilov devait être déféré mardi à 10h devant un magistrat de ce tribunal en vue de son placement en détention provisoire.

L'enquête pourrait prendre "un an", a prévenu lundi le directeur-adjoint de la police nationale, Mats Löfving.

Avec Afp

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG