Liens d'accessibilité

Le Sud-Soudan présente son gouvernement de transition


Le president Salva Kiir, à gauche, et son vice-president Riek Machar

Le president Salva Kiir, à gauche, et son vice-president Riek Machar

Le président sud-soudanais Salva Kiir a formé son gouvernement de transition, selon un décret rendu public vendredi, étape cruciale dans un processus de paix longtemps retardé.

Selon les termes d'un accord de paix signé le 26 août 2015, les 30 postes de ministres sont partagés entre le camp de M. Kiir, le camp du rebelle redevenu vice-président Riek Machar, ainsi que d'autres partis, notamment de l'opposition.

Le décret de M. Kiir a été diffusé sur la radio gouvernementale vendredi matin, trois jours après le retour de Riek Machar à Juba et sa prestation de serment en tant que vice-président, comme prévu par l'accord d'août 2015.

Riek Machar avait déjà occupé le poste de vice-président entre juillet 2011 et juillet 2013, mais il avait été démis de ses fonctions par Salva Kiir, qui l'accusait de comploter.

M. Machar n'avait plus remis les pieds dans la capitale depuis le début du conflit en décembre 2013, qui a fait des dizaines de milliers de morts (le bilan exact reste inconnu) et plus de 2,3 millions de déplacés.

Malgré les progrès réalisés dernièrement, dont le retour de M. Machar à Juba, une coopération fructueuse au sein du gouvernement est loin d'être acquise. L'animosité entre les camps de MM. Kiir et Machar reste profonde alors que leurs forces armées cohabitent dans la capitale.

En dépit de l'accord de paix, des combats continuent en outre d'opposer des groupes armés aux intérêts souvent locaux et qui ne s'estiment pas soumis aux accord écrits.

Avec AFP.

XS
SM
MD
LG